Bruxisme: la physiothérapie maxillaire plus efficace que la plaque de surocclusion

Les résultats d'une étude récemment publiée au Radboud Medical University Center (Radboudumc) montrent qu’en cas de bruxisme, les dentistes feraient mieux de prescrire une physiothérapie de la mâchoire au lieu d’une plaque de surocclusion traditionnelle.


La nuit, la prévalence du grincement des dents chez nos voisins adultes du Nord est comprise entre 8 et 10%. Pendant la journée, cela peut aller jusqu'à 20 à 30%. La principale conclusion des chercheurs néerlandais du Radboudumc est que les dentistes s’attaquent plus aux conséquences plutôt qu’à la cause. Pour limiter les dommages supplémentaires aux dents, ils préfèrent prescrire une plaque de surocclusion, sans s’intéresser plus avant aux facteurs sous-jacents. Le stress est l'une de ces causes probables et la physiothérapie pourrait y remédier. La chercheuse Simone Gouw affirme : "Certaines personnes ont des empreintes entières sur la langue. Même dans ces cas-là, les patients ne savent pas toujours ce qui se passe. Les gens consultent par exemple pour des douleurs à la tête ou au cou, qui peuvent être liées au grincement des dents." Pendant la physiothérapie de la mâchoire, on examine la tension dans la mâchoire et on voit comment elle peut être soulagée. De plus, on commence à discuter de la consommation d'alcool et de médicaments, car cela peut aussi entraîner des tensions à la mâchoire.

Source : Communiqué de presse du National Zorggids



 

SuivantPrécédent