La plus grande clinique dentaire privée aux Pays Bas fait appel au professionnalisme belge

La plus grande clinique dentaire privée aux Pays Bas fait appel au professionnalisme belge.

La rédaction de la rubrique «Regarder à l’intérieur de…» a passé la frontière belge pour rendre visite à la clinique CDC à Best, une des plus grandes cliniques privées aux Pays Bas. Une vraie entreprise de 110 employés, spécialisés en réhabilitations complètes de dentitions. Dentistes, assistantes, hygiénistes, implantologues et techniciens dentaires ayant une expérience dentaire internationale y travaillent suivant les techniques les plus récentes et avec les appareils les plus avancés. De plus en plus de patients ayant une peur extrême du dentiste ont à présent vaincu leurs angoisses grâce aux méthodes employées à CDC. Ils subissent, si nécessaire, un traitement à sédation au «gaz hilarant» ou même sous anesthésie totale. Afin de pouvoir répondre à la demande croissante, nos deux hôtes, Messieurs Eric et Rob Dral, furent obligés d’ouvrir une deuxième succursale moderne. A côté des 13 cabinets existants, cette deuxième succursale comprend actuellement 17 cabinets dentaires dont 2 équipés en salle d’opération pour l’implantologie et un deuxième laboratoire dentaire. En juin 2004 ils firent l’acquisition d’un bâtiment industriel localisé à 3 minutes à pied de la première succursale. Les négociations avec les différents partenaires, le dépôt dentaire, l’architecte, l’entrepreneur, le plombier, l’électricien, etc.…pouvaient commencer.


De l’entité industrielle à la clinique dentaire.


Phase des préparatifs.

Puisque le choix des units était d’une importance primordiale, les frères Dral contactèrent d’abord les dépôts dentaires. Pour une grande partie, leur choix fut déterminé par les critères suivants : la bonne expérience dans le passé avec Messieurs Renaat De Romagnoli et Willy Crab, - tous les deux des professionnels de Denta d’Anvers – lors de l’aménagement de leur laboratoire. Deuxièmement parce que Denta représentait le marque allemande réputée de Munich. Denta/Ultradent, une combinaison qui garantit la qualité et le service. En outre l’aménagement d’un cabinet dentaire est tellement particulier que le dépôt dentaire doit être présent lors des premières discussions. De concert avec l’architecte, un plan définitif fut réalisé en ce qui concernait l’implantation et l’aménagement de l’espace intérieur. Ensuite le service technique de Denta dessina les units, les aménagements des utilités, les espaces techniques, la radiologie panoramique, l’éclairage général, etc. Il exigèrent de suivre l’évolution du gros œuvre avec l’architecte et le maître de chantier. Ainsi des surprises ultérieures purent être évitées. Les critères les plus importants étaient: - une bonne circulation des patients et du personnel avec le moins de distance possible à franchir - le plus de lumière du jour possible – des cabinets dentaires remis à l’essentiel: le traitement des patient.- une centre administratif…

Phases des travaux

Début septembre commencèrent effectivement les travaux. L’aménagement du bâtiment rond fut limité au minimum. La réception existante fit place à une nouvelle. Quelques murs durent être démolis et l’on choisit de laisser intact le première étage. Par contre, l’ancien hall de production fut agrandi, presque toutes les murs furent démolis. On rainura et plaça des gaines. On ouvrit des espaces pour de nouvelles fenêtres là où cela s’avéra nécessaire .Les conduites d’eaux, d’air, d’électricité, pour l’ aspiration et les écoulements furent mis en place sur les instructions de Denta. On coula du béton dans les gaines. Les murs furent construits, plafonnés et peints au pistolet. Les panneaux vitrés, l’air conditionné, les systèmes audio et vidéo ainsi que le faux plafond furent placés. Régulièrement , les techniciens de Denta venait contrôler les travaux. Ils participaient au réunions de chantiers et corrigeaient si nécessaire. Malgré le timing étroit et le délai du 3 janvier, tout se passa pour le mieux. Le 1e décembre débutèrent les travaux de pavement. Du marmoléum fut choisi pour les cabinets et le laboratoire, ce matériaux étant durable, résistant aux pressions et aux fauteuils à roulettes. En outre, il est hygiénique, facile à nettoyer et à entretenir, antistatique et inusable. Le reste du bâtiment fut recouvert d’un tapis de pierre couleur anthracite muni d’un « coating ». Un matériau sans joint et décoratif qui de plus est solide, robuste, offre beaucoup de possibilités de combinaisons et est facile à entretenir. On peut déjà marcher dessus après 24 heures. Le 15 décembre Denta commença l’installation des éclairages Zumtobel, des appareils RX et panoramiques, des lampes scialytiques ,des meubles, units, meubles de labo, locaux techniques,…et enfin le 3 janvier les premiers patients furent accueillis.


L’aspect technique


Vu l’ampleur du projet, Denta opta pour un système d’aspiration à sec (4 x Dürr V1200 – sur 3 locaux techniques) en combinaison avec un séparateur d’amalgame Metsys Typo1 incorporé dans le crachoir de chaque unit Ultradent. Ce système empêche l’obstruction des conduits et ne demande pas d’accélérateur Flux. Chaque cabinet est pourvu d’un interrupteur général pour couper tout en une fois. Les salles opératoires sont pourvues d’une alimentation de secours, pour pouvoir continuer le traitement en cas de panne. 2 armatures Zumtobel au dessus de chaque fauteuil patient garantissent la lumière du jour.


Aménagement


Malgré son caractère industriel, on a réussi à changer le tout en un immeuble fonctionnel et attractif. Les patients ayant une peur extrême se détendent et pour le personnel il est beaucoup agréable de travailler dans de telles conditions. Dès qu’on franchit l’entrée, on remarque q’on a apporté beaucoup d’attention à l’arrangement de la clinique. La réception est le centre nerveux de l’administration. Elle baigne dans la lumière et l’on remarque d’emblée le comptoir de forme ronde où vous accueillent 4 réceptionnistes. Chaque patient passe ici avant et après le traitement. Les 2 salles d’attente disposent d’une longue table en bois massif avec des chaises en cuir rouge et noirs. Le ‘lounge’ est équipé d’une lumière douce, 6 fauteuils relax séparés par des panneaux munis de téléviseurs à écrans plats intégrés et d’un « internet wall. » Tour à tour divers artistes exposent leurs travaux. De véritables vernissages. Les cabinets se trouvent à l’extérieur avec beaucoup de lumière du jour et leur agencement est ramené à l’essentiel : le traitement. Les units Ultradent se trouvent au milieu avec en tête une armoire suspendue (202 x 52 x 49.7 cm). De plus un meuble à roulette par cabinet est disponible . L’ordinateur sert à consulter les fiches patients et les RX digitales (Trophy RVG5 et Kodak8000). Pour donner un accent ludique, la couleur du recouvrement du sol correspond à celle du fauteuil patient & tabourets. La salle de stérilisation et les pièces de réserve occupent une position centrale pour limiter les déplacements des assistantes . Elles sont aménagées avec des meubles en bois Med+Org avec tiroirs téléscopiques à fermeture automatique. On y trouve également un thermodésinfecteur Miele avec plusieurs stérilisateurs.


Conclusion


Malgré un planning serré, le service technique a réalisé des travaux fantastiques. Tout a été fait pour procurer aux patients et aux collaborateurs un sentiment de bien-être. Et pour une fois, soyons un peu chauvins : Denta a effectué un travail d’orfèvre !

 

Retour au résumé